fbpx

Geneviève O'Gleman, la reine des lunchs écolos

Entrepreneure zéro gaspi du mois

En l’honneur de la rentrée scolaire, nous vous avons concocté un défi du mois en lien avec… les fameux lunchs! Dès septembre, ils recommencent à faire partie du quotidien de toute la famille, et comportent leurs propres défis. Comment peut-on éviter le gaspillage alimentaire dans nos repas du midi, tout en continuant de manger frais et ce dont on a envie? Nous avons rencontré Geneviève O’Gleman, l’experte des lunchs, pour vous inspirer!

La première chose à faire selon elle, c’est d’impliquer toute la famille dans le processus. Oui, même les enfants, peu importe leur âge! Geneviève nous raconte que sa fille a commencé à faire son lunch seule dès le primaire : « Ce n’était pas une obligation, mais au début, c’était plus de lui demander de venir choisir sa collation, de lui donner des choix de repas, etc. Ça l’impliquait. Puis, de fil en aiguille, elle a gagné de la confiance en cuisine et j’ai pu commencer à lui donner de plus grandes responsabilités. »

Les impliquer peut également les aider à prendre conscience du gaspillage et de comment l’éviter : « C’est important de les accompagner aussi dans la façon de le manger, ce lunch-là. Parce qu’il y a souvent plein d’affaires périssables, non périssables, qu’on peut remettre dans le lunch le lendemain (ou pas!). Si l’enfant va vers la barre tendre en premier et laisse le yogourt, tu peux difficilement remettre le yogourt qui a passé la journée dans le sac à dos. » De commencer ce genre de discussions autour de la nourriture permet aux enfants de prendre conscience du gaspillage et de trouver des solutions faciles pour l’éviter! C’est sans doute LA façon de réduire le gaspillage qui provient de la boîte à lunch.

La clé, c’est d’y aller de façon progressive! C’est une excellente façon d’outiller les enfants à devenir plus indépendants dans la cuisine. Selon Geneviève, « il n’est jamais trop tôt, mais jamais trop tard non plus! Dès la maternelle, on peut les impliquer, leur faire une place dans le processus décisionnel. Même si on a toujours fait les lunchs à 100%, on peut tout de même commencer à leur enseigner. »

Par contre...

Il ne faut pas s’attendre à ce que ce soit aussi parfait, rapide et propre que quand on le fait nous-mêmes. Mais si on le fait toujours soi-même, notre enfant ne sera jamais autonome! C’est également pour cela que Geneviève vous conseille d’impliquer vos enfants dans le processus quand vous avez du temps, comme la fin de semaine par exemple. On va cuisiner des barres tendres, couper des crudités, faire des yogourts aux fruits, etc. pour profiter du temps qu’on a!

Précédent
Suivant

qu’est-ce qu’on mange au lunch?

C’est bien beau tout ça, mais qu’est-ce qu’on mange au lunch? Pour les plus petits, on vous suggère d’essayer le snacking : donner aux enfants plusieurs petites portions de collations plutôt qu’un gros sandwich par exemple, qui peut sembler intimidant. C’est ce qu’ils préfèrent!

On essaie plutôt un oeuf à la coque avec des noix, des crudités qu’on peut grignoter selon nos envies. De cette façon, on évite de jeter de trop grandes quantités de nourriture et on a plus de chance de donner de la nourriture qui sera appréciée!

Pour les plus vieux, les ados ou même les adultes, nous suggérons les bols d’abondance, communément appelés bols Buddha.

Ce lunch de style bistro, très branché, vous permettra de faire de très beau lunch, et surtout, zéro gaspi! Il suffit d’un restant de riz, de pâtes, une poignée d’épinards, un reste de pois chiche ou de poulet, un peu de kimchi, le tout saupoudré d’un peu de feta et d’une belle sauce, et le tout est joué! Il suffit de prendre ce que vous avez dans le frigo et de les harmoniser.

« Tu peux vraiment juxtaposer le tout pour rendre ça beau! En plus, c’est fait à partir de ce que tu as dans ton frigo! On n’a pas besoin d’une grande quantité de chaque ingrédient. Et on ne se tanne pas, parce qu’on a toujours une variation! », mentionne Geneviève.

Vous verrez donc que les possibilités sont infinies pour créer des lunchs délicieux, astucieux, et, surtout, anti-gaspillage!

Pour en savoir plus sur Geneviève O’Gleman, n’hésitez pas à consulter son site web et à vous procurer son dernier livre Les lunchs.

Crédit photo : Maude Chauvin

Consultez aussi

Suivez-nous sur les réseaux sociaux!